commentaire


commentaire

commentaire [ kɔmɑ̃tɛr ] n. m.
XIVe; de commenter
1Ensemble des explications, des remarques à propos d'un texte. exégèse, explication, glose, note. Commentaire littéraire composé (cf. Explication de texte). « Faire une analyse des discours qui échapperait à la fatalité du commentaire » (Foucault). Commentaire diffus, superficiel. paraphrase. Inform. Texte explicatif inclus dans un programme pour en faciliter la compréhension.
2(1675) Addition, explication apportée sur un sujet. Appeler, nécessiter un commentaire. Commentaires de presse. Spécialt Ensemble d'observations, d'interprétations sur un événement, une situation politique. Le ministre n'a fait aucun commentaire sur l'affaire. Résumé des commentaires de l'étranger. Loc. fam. Sans commentaire ! la chose se suffit à elle-même (souvent péj.). Cela se passe de commentaire.
3(1690) Interprétation généralement malveillante que l'on donne des actions ou des propos de qqn. bavardage, commérage, glose, médisance. Sa conduite donne lieu à bien des commentaires. Fam. Pas de commentaires. On vous épargne vos commentaires !

commentaire nom masculin (latin commentarium) Exposé par lequel on explique, on interprète, on juge un texte ; notes et éclaircissements destinés à faciliter l'intelligence d'un texte : Commentaire littéraire, juridique. Interprétation plutôt malveillante des paroles ou des actes d'autrui ; propos médisants (surtout pluriel) : Sa conduite provoque des commentaires. Exposé, analyse, interprétation d'une nouvelle, d'une information, d'un match, d'une cérémonie, etc. : Le discours du président a donné lieu à des commentaires variés. En linguistique, partie de l'énoncé qui ajoute quelque chose de nouveau au thème, par opposition au topique. ● commentaire (citations) nom masculin (latin commentarium) Raymond Queneau Le Havre 1903-Paris 1976 Il serait bien affreux que tout fait imbécile méritât commentaire, exégèse subtile. Le Chien à la mandoline Gallimardcommentaire (difficultés) nom masculin (latin commentarium) Orthographe Le mot reste au singulier dans les expressions sans commentaire et pas de commentaire. ● commentaire (expressions) nom masculin (latin commentarium) Commentaire critique, exposé qui a pour objet d'établir le meilleur texte d'un auteur, qui confronte les leçons et donne les variantes. Pas de commentaire !, se dit pour imposer silence ; taisez-vous. Sans commentaire, je vous laisse juge, je préfère ne rien dire. ● commentaire (homonymes) nom masculin (latin commentarium) commentèrent forme conjuguée du verbe commentercommentaire (synonymes) nom masculin (latin commentarium) Exposé par lequel on explique, on interprète, on juge un...
Synonymes :
- exégèse
Interprétation plutôt malveillante des paroles ou des actes d'autrui ; propos...
Synonymes :
- cancan (familier)
- commérage
- potin (familier)
- racontar (familier)
Exposé, analyse, interprétation d'une nouvelle, d'une information, d'un match, d'une...
Synonymes :
- interprétation

commentaire
n. m.
d1./d Explication d'un texte, remarques faites pour en faciliter la compréhension.
d2./d Observation, explication, remarque. Commentaires de presse.
Fam. (Souvent Plur.) Cela se passe de commentaires.
Loc. Fam. (Souvent péjor.) Sans commentaire!: les faits sont suffisamment éloquents.
d3./d (Le plus souvent au Plur.) Interprétation malveillante. Susciter des commentaires.

⇒COMMENTAIRE, subst. masc.
A.— CRITIQUE
1. Examen critique du contenu et de la forme d'un texte documentaire ou littéraire, en vue d'une lecture plus pénétrante de ce texte. Un commentaire historique, littéraire, philologique; des éditions avec commentaires. Sans préface ni commentaires (BLOY, Journal, 1902, p. 116). Un pénétrant commentaire de la Prose à des Esseintes (BENDA, La France byzantine, 1945, p. 122) :
1. Cette année seulement, ai-je peut-être éprouvé jusqu'au tréfonds ce que la lecture et le commentaire d'un texte peuvent vous révéler d'ultime, même sur des auteurs dont vous croyiez qu'ils n'avaient plus rien à vous apprendre.
DU BOS, Journal, 1927, p. 197.
Commentaire perpétuel. Explication qui suit un texte ligne à ligne. Le texte des « Oraisons funèbres » y est accompagné d'un commentaire perpétuel, grammatical et littéraire (LEMAITRE, Les Contemporains, 1885, p. 184).
2. P. anal. [En parlant d'une œuvre appartenant à un autre art (musical, pictural, etc.)] Stendhal, dans le sublime commentaire qu'il nous a laissé du tableau de Léonard (ALAIN, Propos, 1934, p. 1207).
B.— P. ext.
1. Explication, éclaircissement sur un objet peu familier. Appeler, nécessiter un commentaire :
2. Il faut ajouter en matière de commentaires que le fer à cheval est un talisman d'une grande force et d'une énergie très étendue.
GOBINEAU, Nouvelles asiatiques, Annexe, 1876, p. 343.
2. Jugement, interprétation (nés d'une réaction individuelle face à un événement) :
3. Le « shake-hand » plein d'émotion que, en pénétrant dans le vestibule de la Raspelière, et en manière de condoléances pour la mort du pianiste, Brichot donna au patron, ne provoqua de la part de celui-ci aucun commentaire.
PROUST, Sodome et Gomorrhe, 1922, p. 899.
Spécialement
a) [Dans le vocab. de la presse, écrite, parlée, télévisée] Article ou partie d'article exprimant le jugement personnel du journaliste par opposition à l'information donnée qui doit être objective (d'apr. VOYENNE 1967) :
4. Le lendemain matin, 11 juin, les commentaires de la radio et de la presse sont dithyrambiques et funèbres.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1954, p. 258.
b) P. ext. ,,Texte juxtaposé aux images servant à expliquer ou à commenter des films de nature documentaire ou à caractère didactique`` (GITEAU 1970).
Fam. Jugement malveillant ou ironique du comportement d'autrui :
5. Depuis qu'il avait résolu, dans ce village perdu, afin d'éviter les commentaires, de faire passer Valentine pour sa femme, un même regret, un même remords le désolaient.
ALAIN-FOURNIER, Le Grand Meaulnes, 1913, p. 344.
Sans commentaire!
♦ Interjection, souvent formulée en incise, qui tend à exprimer la stupeur, la colère, comme si le locuteur était dans l'impossibilité de mettre à jour ses sentiments ou méprisait de le faire. Se passer, s'abstenir de (tout) commentaire :
6. — Cent sous, mon cher! Il a eu le front de m'offrir cent sous. Sans commentaire, n'est-ce pas. Un vieil ami, avec lequel j'ai toujours partagé sans compter...
MIOMANDRE, Écrit sur de l'eau, 1908, p. 55.
♦ Interjection signifiant que l'on refuse la discussion à propos d'une décision prise, en arguant de son autorité. Mme Clovis fut congédiée sans commentaire (G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Le Désert de Bièvres, 1937, p. 138).
Rem. On trouve chez G. SAND la var. commentation employé ironiquement comme synon. de commentaire. À droite commentation de ces paroles du Christ : « les premiers seront les derniers, et les derniers seront les premiers! » (Lélia, 1833, p. 29).
C.— P. méton. [Emploi au plur., comme titre d'ouvrage] Chronique relatant des événements dont l'auteur fut le protagoniste et qu'il commente au fur et à mesure. César a plaidé lui-même la cause de son immortalité dans ses commentaires (CHATEAUBRIAND, Les Natchez, 1826, p. 106).
Prononc. et Orth. :[]. Selon GRAMMONT Prononc. 1958, p. 91, pour qui ,,la prononc. d'une consonne double à l'intérieur d'un mot est contraire au génie de la langue, puisqu'elle a simplifié toutes les consonnes doubles dans les mots de son vieux fonds``, l'hésitation est possible en ce qui concerne, entre autres, commentaire. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1485 au plur. « exposés, mémoires » (GAGUIN, Comm. de Cés., prol. ds GDF. Compl.); av. 1577 (MONTLUC, B. de, Commentaires); 2. 1675 « addition que l'on fait à une histoire » (J. H. WIDERHOLD, Nouv. dict. fr.-all. et all.-fr., Bâle). Empr. au lat. class. commentarium « recueil de notes, mémoire, compte rendu » (Caesaris commentarii) et « interprétation, notes sur des écrits ». Fréq. abs. littér. :998. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 021, b) 928; XXe s. : a) 1 526, b) 1 956.

commentaire [kɔmɑ̃tɛʀ] n. m.
ÉTYM. Av. 1577; pl., « mémoires », 1485; du lat. commentarius, de commentari. → Commenter.
1 Ensemble des explications, des remarques, des observations faites à propos d'un texte. Exégèse, explication, glose, note. || Faire le commentaire d'un texte. || Commentaire littéraire, didactique (→ Explication de textes). || Commentaire juridique, biblique. || Commentaire d'Évangile. || Commentaire précis, clair. || Commentaire diffus, superficiel, paraphrastique.
1 (…) faire périr le texte sous le poids des commentaires (…)
La Bruyère, les Caractères, XIV, 72.
Commentaire critique, destiné à établir le meilleur texte d'un auteur.
2 (1675). Addition, explication apportée sur un sujet. || Appeler, nécessiter un commentaire, un éclaircissement. — ☑ Fam. Cela se passe de commentaire(s) : c'est évident.
Spécialt. Opinion et interprétation que donne un journaliste (presse, radio, télévision) sur l'information qu'il rapporte. || Résumé des commentaires de l'étranger.
2 La plupart (des journaux) d'ailleurs — et ce devait être un ordre, — s'abstenaient de tout commentaire (sur la remise à la Serbie d'une note autrichienne).
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 59.
Loc. fam. (souvent péj.). Sans commentaire ! : la chose se suffit à elle-même.
3 (1690). Interprétation généralement malveillante que l'on donne au sujet des actions ou des propos de qqn. Bavardage, commérage, glose, médisance. || Sa conduite donne lieu, prête à bien des commentaires.
3 Il fit courir ma lettre dans tout Paris, avec des commentaires de sa façon; qui pourtant n'eurent pas tout le succès qu'il s'en était promis.
Rousseau, les Confessions, IX.
4 Et voilà comment les plus modestes des hommes (…) ne peuvent bouger sans encourir les commentaires lancés par d'innombrables bouches (…)
Paul Bourget, le Disciple, I, p. 41.
Fam. Pas de commentaire; on vous épargne vos commentaires ! : vos observations, vos explications sont inutiles !
4 N. m. pl. || Commentaires : chroniques, mémoires historiques (dans un titre). || Les Commentaires de César, de Monluc.
5 Alors l'ennui de six mois d'hiver (…) lui paraissait son plus grand ennemi, et, pour le combattre, cet autre César y eût dicté ses commentaires.
Ph. P. Ségur, Hist. de Napoléon, X, 6.
6 Au livre III des Commentaires de César sur la guerre des Gaules, il est raconté qu'après la défaite de Viridovix par G. Titulius Sabinus, le chef des Calètes fut mené devant César (…)
Maurice Leblanc, l'Aiguille creuse, p. 156.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • commentaire — COMMENTAIRE. s. mas. Éclaircissemens, observations et remarques sur un livre, pour en faciliter l intelligence. Docte Commentaire. Ample Commentaire. Commentaire sur la Bible. Commentaire sur Aristote, sur Hippocrate. Faire un Commentaire. Faire… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • commentaire — COMMENTAIRE. s. m. Explication, esclaircissement, observations, & remarques sur quelque Autheur pour expliquer & illustrer son ouvrage. Docte commentaire. gros, ample commentaire. commentaire, ou Commentaires sur la Bible, sur Aristote, sur… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • COMMENTAIRE — s. m. Éclaircissements, observations et remarques sur un livre, sur un texte, pour en faciliter l intelligence. Docte, savant commentaire. Ample commentaire. Commentaire sur la Bible. Commentaire sur Aristote, sur Hippocrate. Faire un commentaire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • commentaire — (ko mman tê r ) s. m. 1°   Suite de notes et d explications sur toutes les parties d un ouvrage. •   Cette compilation [livres sibyllins] fut publiée plusieurs fois avec d amples commentaires, surchargés d une érudition presque toujours étrangère …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COMMENTAIRE — n. m. éclaircissements, observations et remarques sur un livre, sur un texte, pour en faciliter l’intelligence. Ample commentaire. Commentaire sur la Bible. Commentaire sur Aristote. Ce livre est si obscur et si difficile qu’on ne peut le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Commentaire — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Commentaire », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Commentaire, en programmation… …   Wikipédia en Français

  • commentaire — ● n. m. ►PROG Mot ou groupe de mots en langue naturelle, placé dans un code source ou dans un fichier de configuration afin de renseigner le lecteur sur ce que l auteur avait en tête, et non de programmer l ordinateur. Cela n a pas empêché… …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • commentaire — komentaras statusas T sritis Gynyba apibrėžtis NATO standartizacijoje – nuo išlygos besiskirianti valstybės narės pareikšta išplėstinė pastaba, sudaranti tvirtinamojo atsakymo dalį. pavyzdys( iai) 1. Siūlomi NATO standartizacijos susitarimo… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • Commentaire (Informatique) — Pour les articles homonymes, voir Commentaire. En programmation, les commentaires sont des portions du code source ignorées par le compilateur ou l’interpréteur, car ils ne sont pas nécessaires à l’exécution du programme. Les commentaires sont le …   Wikipédia en Français

  • Commentaire Composé — L épreuve du commentaire composé est, selon le programme d enseignement du français : « le lieu d’expression d’un jugement personnel sur un texte, dans un vocabulaire précis et pertinent qui permet de le caractériser dans sa… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.